Merci de noter que nous ne prenons plus en charge cette versions d'Internet Explorer

Nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur ou de télécharger un des navigateurs suivant : Télécharger

Construction piscine béton : que dois-je savoir?

samedi 11 avril

Quel enfant n’a jamais rêvé d’avoir une piscine à la maison ? On se souvient tous de ce copain d’école qui avait une piscine dans son jardin et qui nous invitait chez lui pour un après-midi piscine… Que de souvenirs ! Devenus adultes, la piscine qu’on avait chez nos parents ou dont on avait envie devient l’un des projets de notre vie !

La question qui se pose ensuite c’est : ai-je toutes les compétences et le savoir-faire pour construire moi-même ma piscine ou est-ce préférable de confier cette tâche à un professionnel ?

Pour tenter de vous aider à répondre à cette question, nous allons vous expliquer comment se déroule la construction d’une piscine béton.

Commençons par le moins drôle : les incontournables démarches administratives

Que vous ayez envie d’installer une piscine dans votre jardin, soit, mais vous devez savoir qu’en fonction de votre projet, les démarches administratives peuvent différer. Nous avons énuméré pour vous quelques cas possibles et les démarches à effectuer.

Les premières démarches à effectuer et valables pour tous projets :

  • Peu importe les dimensions du bassin et sa configuration (hors-sol, semi-enterrée ou enterrée), vous avez l’obligation de respecter les limites de propriétés. Selon le Règlement National d’Urbanisme, vous devez laisser une distance minimale de 3m entre les abords de votre piscine et la clôture qui sépare votre parcelle de celle de votre voisin. Votre piscine devra impérativement être située à plus de 5m de la rue.
  • Vous devez savoir que chaque commune ou groupement de communes peut mettre en place une règlementation spécifique. Pour savoir de quoi il retourne précisément, nous vous invitons à consulter le PLU (Plan Local d’Urbanisme). Le PLU, qu’on connaissait autrefois le nom de Plan d’Occupation des Sols, détermine entre autres choses, de quelles façons et dans quelles proportions vous pouvez utiliser ou construire sur votre terrain.
  • Si votre habitation se situe dans une zone protégée, proche d’un bâtiment classé aux monuments historiques, consulter le service d’urbanisme de votre mairie.

Les rares cas pour lesquels vous n’aurez à demander ni permis de construire ni déclaration de travaux :

  • Vous n’êtes pas dans une zone protégée ou classée et votre piscine fait moins de 10m2,
  • Votre mini piscine (moins de 10m2) est couverte par un abri de moins de 1,80m de haut.
  • Votre projet inclut la construction d’une piscine de moins de 10m2 avec un abri haut de plus de 1.80m.
  • Votre piscine fait entre 10m2 et 100m2 et/ou qu’elle est couverte par un abri de moins de 1,80m de haut.
  • Votre bassin et les plages autour ont une superficie de 100m2,
  • Votre piscine a une surface comprise entre 10m2 et 100m2 (plages incluses) et le projet inclut un abri d’une hauteur supérieure à 1,80m.
  • Il y a la piscine traditionnelle en béton construite à partir de parpaings ou de blocs à bancher en polystyrène qu’on ferraille et à l’intérieur desquels on coule du béton,
  • Les structures en panneaux résine ou acier galvanisé avec jambes de force,
  • Les panneaux en résine (aussi appelés coffrages perdus) qu’on ferraille et qu’on remplit de béton,
  • Les coffrages réutilisables type COFRECO. On monte 2 coffrages, un intérieur et un extérieur. Un ferraillage se trouve « pris en sandwich » entre les 2. On peut ensuite couler le béton entre les 2 coffrages. Après séchage, on retire les coffrages, ce qui permet de les réutiliser sur un autre chantier,
  • Les piscines en béton projeté ou gunite projetée. On réalise le terrassement puis on modèle la forme de la piscine grâce à un treillis de fer. A l’aide d’un canon on projette à haute pression le béton ou la gunite, qu’on lisse pour obtenir une jolie finition. Cette technique permet de personnaliser votre piscine, vous allez pouvoir laisser libre court à votre imagination.
  • La structure 100% béton - panneaux et jambes de force.
  • On met en place d’un géotextile au sol dont le rôle est de stabiliser le lit de gravier ; ce dernier conserve son pouvoir drainant.
  • On recouvre le géotextile de 5 à 10cm de graviers concassés drainants.
  • On creuse une petite tranchée pour y mettre le tuyau de la bonde de fond. Ce tuyau ne doit pas être pris dans la dalle béton. On raccorde la bonde de fond au tuyau qu’on vient de passer. Cette pièce à sceller sera scellée avec du mortier.
  • On met en place le treillis soudé puis on procède au coulage de la dalle béton.
  • Après séchage de la dalle béton, on peut procéder au montage des blocs à bancher ou parpaings puis à la mise en place du ferraillage. S’il s’agit d’une structure en panneaux résine ou 100% béton avec des jambes de force, on assembler les panneaux les uns avec les autres et les fixer à la dalle béton.
  • L’installation des pièces à sceller : skimmers, buses de refoulement, prise balai, niches de projecteur.
  • Pour une structure en blocs polystyrène ou parpaings, place maintenant au coulage du béton dans les blocs.

Vous allez devoir déposer une demande de déclaration de travaux si :

Vous allez devoir obtenir un permis de construire si :

Quels sont les différents modes de construction pour une piscine enterrée en béton ?

On entend souvent parler de « piscine béton » mais savez-vous que sous cette appellation se cachent en fait plusieurs modes de construction ?

En voici quelques exemples :

Les différentes étapes d’une construction piscine

  • Pour le choix de l’emplacement vous devrez penser :
  • La réalisation d’une étude de sol par un expert.
  • Le terrassement. C’est la première étape de la construction. Le terrassement, c’est l’étape à laquelle on creuse le trou pour pouvoir y monter la structure béton du bassin. Il doit impérativement être réalisé par un professionnel car c’est la base de votre piscine. Un terrassement mal réalisé peut avoir de graves conséquences et mettre en péril la solidité de votre piscine. Soit on peut étaler la terre sur le terrain soit on est obligé de la déplacer vers un autre terrain. L’évacuation des terres : c’est l’opération qui consiste à se débarrasser des m3 de terre qu’on a retiré lors du terrassement.
  • Pour la construction d’une piscine en parpaings, en blocs polystyrène à bancher, panneaux acier ou résine ou 100% béton avec jambes de force, vous allez procéder comme suit :
  • Le raccordement des tuyaux aux différentes pièces à sceller (skimmers, buses de refoulement, prise balai).
  • Le remblai gravier. Ne jamais remblayer avec la terre extraite lors du terrassement. En fonction du type de structure que vous allez choisir,vous allez avoir à réaliser une ceinture béton en partie haute. Elle permettra entre autres choses, la mise en place des margelles.
  • La pose du revêtement d’étanchéité liner, PVC armé ou carrelage (selon compatibilité parois du bassin et revêtement souhaité). Dans le cas d’un revêtement PVC, il est indispensable de désinfecter le fond et les parois du bassin avant la pose du liner et/ou feutre pour limiter le développement de microorganismes derrière le liner.
  • Le local technique. C’est à cette étape qu’on raccorde l’hydraulique (les tuyaux) de la piscine au système de filtration. Vous allez avoir à installer : votre filtre (à sable ou à cartouche par exemple), votre pompe de filtration (classique ou à vitesse variable), le coffret électrique qui va gérer votre éclairage et vos plages de filtration, vos appareils de traitement d’eau (si vous avez choisi cette option).
  • L’installation de la pompe à chaleur.
  • La mise en eau du bassin.
  • L’installation du dispositif de sécurité. Pour rappel, depuis le 1er janvier 2004, vous avez l’obligation de sécuriser votre piscine enterrée (ou semi-enterrée). Plusieurs possibilités s’offrent à vous : la couverture à barres, le volet hors-sol ou immergé, les barrières de sécurité, les alarmes, les abris.
  • A l’exposition au soleil. Idéalement, votre piscine doit être dans un endroit baigné par le soleil entre 10h et 18h. Qui aurait envie de se baigner à l’ombre ? Personne, donc on préfèrera donc une orientation plein Sud. Il y a 2 avantages : on récupère les calories des rayons du soleil et on n’a pas froid quand on est dans l’eau.
  • Aux vents dominants : ils ne doivent pas nuire à l’efficacité de votre filtration. Une piscine trop exposée au vent a plusieurs inconvénients : les pollutions liées à l’environnement du bassin iront plus facilement dans le bassin, le phénomène d’évaporation sera plus important et vous risquez d’avoir froid.
  • A l’environnement direct du bassin. Les grands arbres ou des végétaux trop proches peuvent être source de problèmes : pollution de l’eau (feuilles, branches, débris qui tombent), racines qui peuvent endommager la structure,…
  • Au vis-à-vis. Avoir une piscine, cela vous concerne vous, mais aussi indirectement vos voisins. Que vous souhaitiez profitez d’une baignade à l’abri des regards indiscrets, c’est légitime ; alors renseignez-vous sur les différentes solutions qui s’offrent à vous pour masquer le vis-à-vis. Qui dit piscine dit agitation autour du bassin, cris, rires, éclaboussures. On le sait, avoir une piscine peut être une source de conflits avec nos voisins. Pour garder de bonnes relations avec le voisinage, il est préférable que le bassin ne soit pas trop près des clôtures de vos voisins.
  • 2 solutions : soit vous positionnez votre piscine à proximité de votre habitation ou de votre terrasse. Vous accédez facilement et rapidement à votre piscine. La proximité peut aussi être un avantage pour la surveillance de vos enfants.

Soit vous positionnez votre piscine un peu plus loin de votre habitation pour créer un espace dédié, avec une douche solaire, un bar, un pool house avec vestiaires et sanitaires,…

Vous avez à présent une idée plus précise de ce qu’est un projet construction piscine, les démarches administratives, les travaux préparatoires et de maçonnerie, la pose de la structure et du revêtement, la création du local technique et des différents équipements.

A vous de juger si vous vous sentez capable d’effectuer tout ou partie des travaux ou si vous préférez faire appel à un professionnel !