Merci de noter que nous ne prenons plus en charge cette versions d'Internet Explorer

Nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur ou de télécharger un des navigateurs suivant : Télécharger

Pourquoi opter pour une piscine naturelle en kit plutôt qu'une piscine classique ?

mardi 14 avril

C’est un fait, nous sommes de plus en plus nombreux à nous soucier de notre empreinte écologique. Chacun d’entre nous essaie, à sa manière, de préserver notre planète en faisant attention à son comportement, sa façon de consommer ou de se déplacer,…

Et quand on a envie d’avoir une piscine à la maison, est-ce qu’on peut allier plaisir de la baignade et respect de l’environnement ? Eh bien oui, c’est possible ! La construction d’une piscine naturelle en kit, ça vous tente ?

Qu’est-ce qu’une piscine naturelle ?

Très peu répandue car souvent méconnue, la piscine naturelle (aussi appelée piscine biologique) peut être une bonne alternative à la piscine traditionnelle. Elle est appréciée des amoureux de la nature car elle s’intègre parfaitement dans votre jardin et peut même en devenir le point central.

Si je vous demande de me décrire une piscine traditionnelle, je suis certaine que vous allez me parler de l’eau propre et cristalline. Oui mais voilà en piscine naturelle, on n’utilise pas de produits chimiques (comme le chlore) pour rendre l’eau désinfectée et désinfectante. Comment faire pour que ma piscine naturelle n’ait pas l’air d’une mare à canard ou d’un lac? Nous allons le détailler plus longuement ensuite mais la filtration et la purification de la piscine naturelle est assurée par une filtration mécanique et/ou par les plantes et les microorganismes présents dans l’eau ! Avec la piscine naturelle, on ne pense pas qu’à nous et à la baignade, on pense aussi à l’écologie, au respect de la nature.

J’envisage d’acheter une piscine naturelle en kit. Y a-t-il des démarches administratives à effectuer ?

Oui, vous allez devoir déposer en mairie, un dossier de déclaration préalable de travaux.

Comment est construite une piscine naturelle ? Que trouve-t-on dans un kit piscine naturelle ?

Une piscine naturelle, qu’on trouve aussi sous l’appellation de « baignade artificielle » se compose de 2 ou 3 zones. L’eau va circuler entre les 3 zones grâce à : une pompe d’une part et la gravité d’autre part.

Voici comment est conçue une piscine naturelle :

  • La zone de baignade. C’est la zone la plus grande et la plus profonde.
  • La zone de filtration et de purification. On l’appelle aussi zone de lagunage. C’est dans ce 2ème bassin que se trouvent les plantes. On ne met pas n’importe quels végétaux, les plantes sont sélectionnées pour leurs vertus et leur complémentarité. Leur rôle est de filtrer l’eau. Les microorganismes, la faune et la flore présents dans l’eau vont se charger de purifier l’eau. C’est grâce à cet écosystème que l’eau va être claire et propice à la baignade.
  • La zone dite de « régénération ». Elle permet d’oxygéner l’eau. On peut le faire de 2 façons différentes : vous allez devoir installer une cascade (ou une lame d’eau, une fontaine) et/ou mettre des plantes sélectionnées pour leur propriétés oxygénantes.

Pour la construction de vos bassins, vous allez choisir un kit qui comprend au choix :

  • Une structure en bois traité avec une étanchéité par l’extérieur.
  • Comme pour une piscine traditionnelle, des parpaings, qu’on va ferrailler et à l’intérieur desquels on va couler du béton. Pour réaliser l’étanchéité, on pourra choisir du carrelage ou de la pierre naturelle par exemple.
  • Une bâche d’EPDM (bâche noire pour bassin) qu’on va maintenir sur les berges au moyen de margelles en pierre.
  • Si vous habitez une région où les terrains sont particulièrement argileux, une couche de glaise permet d’assurer l’étanchéité. Vous aurez ainsi un rendu très naturel, proche de celui d’un étang.
  • Une pompe de circulation ou de filtration,
  • Un ou plusieurs skimmers flottants équipés de paniers (pour retenir les feuilles par exemple),
  • Des préfiltres multichambres (filtration de plus en plus fine à chaque filtre) qui peuvent être couplés à une lampe UV-C.
  • Des préfiltres à grille qui vont retenir les particules les plus grosses (de l’ordre de 300 à microns).
  • Des préfiltres à médias filtrants (comme des mousses, du sable).

Ensuite, pour la filtration de l’eau, certains vont choisir d’installer une filtration mécanique pour compléter l’action des plantes. On parle alors d’un double système de filtration.

Un kit de filtration mécanique va permettre de débarrasser l’eau des particules en suspension et des pollutions telles que des feuilles, débris, poussières, etc.

Si votre kit piscine naturelle inclut une filtration mécanique, celui va comprendre un ou plusieurs des composants cités ci-après :

A vous de voir vers quel type de piscine écologique vous voulez aller ! Avec ou sans filtration mécanique, à vous de choisir.

Pour le fond de vos bassins, vous allez utiliser des substrats ou graviers décoratifs, vous allez jouer avec les matières, les formes, les nuances de couleurs.

Les avantages d’une piscine naturelle sont nombreux :

  • Vous vous baignez dans une eau pure. Votre peau n’est donc pas irritée par les traitements chimiques (comme le chlore par exemple),
  • Elle est esthétique toute l’année, même en hiver, car elle n’est pas dissimulée sous une bâche,
  • Elle est respectueuse de l’environnement et favorise la biodiversité,
  • Elle n’est pas imposable, contrairement à une piscine traditionnelle,
  • Vous n’avez pas l’obligation de la sécuriser. Cependant, nous vous conseillons fortement d’installer un dispositif de sécurité, comme une alarme périmétrique ou des barrières par exemple. Nous ne le répèterons sans doute jamais assez mais tout point d’eau quel qu’il soit (étang, mare, piscine, bassin d’ornement) représente un danger pour les enfants ; vous ne devez sous aucun prétexte les laisser s’approcher de l’eau seuls.
  • On ne peut pas la chauffer. Il ne faut pas que vous soyez frileux car la température d’eau ne doit pas excéder les 24°C,
  • Son coût d’installation est plus élevé que celui d’un bassin traditionnel. Comme expliqué précédemment, du fait des 3 zones (baignage, filtration et régénération), il y a davantage de travaux de construction à prévoir,
  • Elle prend davantage d’espace car il y a les 3 zones et pas seulement une zone de baignade,
  • Du fait de sa forme libre et de ses dimensions, elle n’est pas facile à sécuriser,
  • Elle est plus gourmande en énergie car sa pompe fonctionne 24h/24,
  • Une fois la construction terminée et les plantes « installées » dans la zone de lagunage, vous allez devoir vous montrer patient, vous n’allez pas pouvoir vous baigner tout de suite. Il faut leur laisser un peu de temps pour que l’écosystème puisse se mettre en place. Vous allez constater que votre eau s’éclaircit au fil du temps, pour devenir cristalline,
  • Le plan d’eau n’étant pas couvert, l’évaporation est importante ; ce qui induit, comme vous l’aurez compris une consommation d’eau plus élevée qu’en piscine classique.
  • Nettoyer en profondeur le fond les parois du bassin au moins une fois par an,
  • Tailler et entretenir vos plantes. Il faudra certainement prévoir d’en remplacer certaines au printemps,
  • Nettoyer le filtre,
  • Une fois par semaine environ, retirer, au moyen d’une épuisette, les feuilles et autres débris flottants à la surface de l’eau.

Mais elle a aussi quelques inconvénients… Présenté autrement, la piscine naturelle est à bien des aspects, différente d’une piscine classique. On vous explique :

L’entretien d’une piscine écologique est plus simple et moins coûteux qu’une piscine traditionnelle. Voici ce que vous aurez à faire :

Convaincus par la baignade naturelle ? Si c’est le cas, renseignez-vous bien avant de vous lancer ! On estime que si vous faites tout vous-même, du terrassement à la mise en eau, en passant par l’installation de la filtration et l’installation des végétaux, cela vous reviendrait à environ 1/3 du prix que vous demanderait un professionnel.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec les travaux ou si vous voulez que le bassin s’intègre parfaitement dans votre jardin, nous vous conseillons de vous rapprocher de paysagistes ou d’entreprises spécialisées connaissant parfaitement le concept de piscine naturelle. N’hésitez pas à demander plusieurs devis et à demander conseil pour l’implantation et les dimensions de votre bassin. Si construire une piscine traditionnelle est faisable (à condition d’être un peu bricoleur et polyvalent tout de même), vous aurez noté que la construction d’une piscine naturelle en kit requiert d’autres compétences, en botanique et en biologie notamment.

À lire aussi : Et si pour cet ete on s’offrait une piscine acier en kit ?Et si pour cet ete on s’offrait une piscine acier en kit ?