Merci de noter que nous ne prenons plus en charge cette versions d'Internet Explorer

Nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur ou de télécharger un des navigateurs suivant : Télécharger

Quels sont les dispositifs de sécurité pour une piscine?

lundi 03 décembre

Quels sont les dispositifs de sécurité pour une piscine?

Rappel des normes et législations en vigueur en France

Depuis le 1er janvier 2004, sécuriser sa piscine est une obligation, à l’exception des piscines hors-sol qui ne sont pas soumises à cette réglementation.

Article L128-1 Créé par Loi n°2003-9 du 3 janvier 2003 - art. 1 JORF 4 janvier 2003

« A compter du 1er janvier 2004, les piscines enterrées non closes privatives à usage individuel ou collectif doivent être pourvues d'un dispositif de sécurité normalisé visant à prévenir le risque de noyade.

A compter de cette date, le constructeur ou l'installateur d'une telle piscine doit fournir au maître d'ouvrage une note technique indiquant le dispositif de sécurité normalisé retenu.

La forme de cette note technique est définie par voie réglementaire dans les trois mois suivant la promulgation de la loi n° 2003-9 du 3 janvier 2003 relative à la sécurité des piscines. »

Article L128-2 Modifié par Loi n°2004-1 du 2 janvier 2004 - art. 19 JORF 3 janvier 2004

« Les propriétaires de piscines enterrées non closes privatives à usage individuel ou collectif installées avant le 1er janvier 2004 doivent avoir équipé au 1er janvier 2006 leur piscine d'un dispositif de sécurité normalisé, sous réserve qu'existe à cette date un tel dispositif adaptable à leur équipement.

En cas de location saisonnière de l'habitation, un dispositif de sécurité doit être installé avant le 1er mai 2004. »

Sachez que si vous n’équiper pas votre piscine d’un système de sécurité comme la législation vous y oblige, vous vous exposez à une amende pouvant aller jusqu'à 45 000 €.

Il faut également savoir que le professionnel qui vous l’a vendu et/ou installé, doit vous fournir la notice technique/d’utilisation de l’élément de sécurité, sans quoi il encourt une amende du même montant.

Quels sont les dispositifs de sécurité pour une piscine en hiver?

S’il existe de multiples solutions pour couvrir sa piscine, rappelons que rien ne saurait se substituer à la vigilance et la surveillance constante d’adultes responsables lorsque les enfants sont à proximité d’un point d’eau.

En matière de sécurité piscine, il existe plusieurs dispositifs tels que les alarmes, volets roulants, couvertures à barres, barrières de protection, abris, bâches souples… Quelque-soit le système retenu, pour être conforme à la loi en vigueur, il devra répondre à l’une des normes suivantes : NF P90-306 / NF P90-307 / NF P90-308 et NF P90-309 .

La bâche à barres

Pour être dite de sécurité, votre bâche à barres devra répondre à la NF P90-308.

La « bâche à barres » aussi appelée couverture « 4 saisons » est sans conteste le meilleur rapport prix/sécurité/protection du bassin.

Il existe une multitude de modèles de bâches pour piscines enterrées mais aussi quelques modèles spécifiques aux piscines bois hors-sol et semi-enterrées.

Elle est principalement composée :

  • de tubes aluminium,
  • de patins de protection sous les tubes pour les protéger et protéger les margelles d’éventuels chocs,
  • d’une toile/bâche PVC opaque de 580g à 650g/m2,
  • d’un système de tension (de 3 à 5 sangles fixes, 3 à 5 sangles à cliquets + 6 à 10 pitons d’ancrage).
  • la finition ourlet soudé sur les longueurs,
  • le système anti-feuilles/anti-soulèvement,
  • la bande anti-abrasion pour éviter le frottement de la toile sur les margelles,
  • l’enrouleur motorisé, l’enrouleur/dérouleur motorisé,
  • les attaches rapides aussi appelés crochets en S,
  • la découpe bloc filtration,
  • découpe des angles en pans coupés,
  • la bâche SECURIT POOL hydride de chez APF est une bâche à barres confectionnée à partir de toile PVC 650g/m2 et d’une grille enduite 340g/m2. Elle a l’avantage d’être plus légère qu’une bâche à barres standard, est idéale pour les régions venteuses car elle a une prise au vent limitée.
  • La toile coloris blanc translucide de chez WALTER a l’avantage d’offrir le spectacle d’une piscine nue ou presque, de contempler une eau éclairée par un spot multicolores, lorsque la couverture est en place et de capter les calories gratuites du soleil. Seule précaution à prendre : il faudra être vigilant sur le traitement d’eau car passage d’UV est synonyme de développement d’algues…
  • Le nombre de points de fixation/perçages à faire dans le dallage ou sur la terrasse,
  • La mise en place de la bâche avec ses nombreux sandows ou ressorts individuels espacés de 0.80 à 1.20m en moyenne,
  • L’obligation d’avoir un autre système de sécurité pendant la saison de baignade.
  • les PVC opaques. Ce sont les lames les plus répandues.
  • Les lames en PVC translucide dites « solaires ». Comme une couverture à bulles, ces lames permettent de récupérer les calories gratuites du soleil et de les transmettre à l’eau de la piscine. Ces lames sont plus chères que les lames opaques et ont un intérêt limité si votre bassin est équipé d’une pompe à chaleur.
  • Les lames polycarbonates : ce sont les lames les plus chères mais elles ont l’avantage d’être plus résistantes que les lames PVC et d’avoir un vrai pouvoir chauffant. On estime le gain en température de 4°C à 8°C selon le coloris de la lame, les conditions météorologiques et la situation géographique. Ce matériau permet de proposer des lames totalement transparentes (pour un effet piscine nue) mais aussi des teintes dans gris foncés ou noirs.
  • une hauteur mini de 1.22m pour empêcher le franchissement par des enfants de moins de 5ans,
  • une garde au sol maxi de 2.5cm,
  • si vous optez pour une clôture à barreaux, il faudra que l’intervalle entre 2 barreaux soit compris entre 4.5 et 10.2cm maxi,
  • l’ouverture du portillon doit obligatoirement se faire par l’extérieur du bassin. Pour ouvrir, il faut actionner l’un après l’autre 2 systèmes différents de déverrouillage, ce qui n’est pas chose aisée (et c’est bien là l’intérêt), pour un jeune enfant,
  • la barrière doit être éloignée de la piscine d’au moins 1m pour permettre de circuler aisément autour de la piscine.
  • de garder une piscine propre en protégeant l’eau du bassin des pollutions extérieures (poussières, feuilles),
  • conserver et augmenter la température de l’eau,
  • prolonger la saison de baignade,
  • limiter l’évaporation et par conséquent réduire votre consommation d’eau et de produits.

La bâche à barres permet de couvrir des piscines de dimensions 2x2m jusqu’à 6x12m. En standard, la bâche est livrée avec 1 à 2 manivelle(s) démultipliée(s) selon dimensions du bassin. Parmi les coloris disponibles, vous trouverez les traditionnels bleu, vert, vert amande et sable mais aussi des couleurs plus actuelles dans les tons de gris, anthracite ou taupe.

La bâche à barres la plus économique est une couverture avec une découpe brute de la toile PVC sur les longueurs.

Parmi les options possibles chez les fabricants vous trouverez :

Il existe aussi quelques modèles spécifiques tels que :

Les couvertures filtrantes et opaques

Pour être considérées comme un élément de sécurité, les bâches opaques et bâches filtrantes doivent répondre à la norme NF P90-308.

Ces 2 bâches dites « souples » ne sont installées sur votre bassin que pour la période d’hivernage. Elles permettent de protéger efficacement les enfants d’un risque de noyade, et l’eau des pollutions extérieures (feuilles, débris, poussières,…).

Les couvertures opaques fabriquées dans des toiles PVC allant de 580g à 650g/m2 ont l’avantage de mettre le bassin « dans le noir », évitant ainsi aux UV de passer et aux algues de se développer dans l’eau (phénomène de photosynthèse).

Les filets, qu’on appelle aussi bâches ou grilles filtrantes, sont plus légers et plus faciles à mettre en place car fabriqués dans une matière de 180g à 200/m2 en moyenne.

Seuls les filets et bâches opaques équipés de sandows individuels ou ressorts dynamométriques individuels sont conformes à la norme en vigueur. Rappelons aussi que les fixations/pitons d’ancrage devront être installés sur une plage en dur (dalle béton, dallage, terrasse bois,…) et non dans un sol meuble (type gazon) pour assurer la bonne tenue et la tension de la couverture au-dessus de la piscine.

Les inconvénients des bâches filets et bâches opaques :

Le volet automatique

Pour être considéré comme un élément de sécurité, il devra comme les couvertures à barres et bâches d’hiver évoquées précédemment, répondre à la NF P90-308.

Hors-sol, immergé, mobile ou bien escamotable, son installation est réalisable sur un grand nombre de piscines (à l’exception de certaines formes libres). Pour répondre aux exigences de la norme, il est impératif d’utiliser les dispositifs anti-soulèvement car c’est ce qui permet au tablier de flotter et donc d’éviter tout risque de noyade en cas de chute sur le volet.

Sur une construction de piscine, on optera le plus souvent pour une alimentation électrique. En revanche, sur une piscine existante qui ne dispose pas d’une arrivée électrique aux abords du bassin, on préfèrera une version solaire car cela permet d’installer le volet sans avoir à réaliser de gros travaux.

Il existe aujourd’hui 3 types de lames :

Les barrières de piscine

Les clôtures de piscine ou barrières de protection peuvent être fabriquées à partir de différents matériaux : filet, panneaux de verre, bois, aluminium, PVC… en fonction de l’esthétique recherchée, de l’intégration dans le paysage mais aussi de votre budget.

Très utilisées pour sécuriser l’accès aux piscines collectives (hôtels, campings, gîtes), les barrières sont aussi appréciés des parents et grands-parents soucieux de la sécurité de leurs enfants et petits-enfants.

Elles délimitent un périmètre autour du bassin, empêchant ainsi les enfants d’approcher de l’espace piscine.

Rappelons que pour être conformes à la norme NF P90-306, les barrières de protection devront répondre à plusieurs critères dont :

L’abri piscine

La norme concernant les abris de piscine est la NF P90-309.

Mi-haut, haut, bas, extra-plat, adossé à votre maison, fixe, télescopique ou bien amovible, sur rails, motorisé ou non, avec une structure en aluminium ou en bois, l’abri est déclinable à l’infini ou presque.

Outre la sécurisation du bassin du 1er janvier au 31 décembre, l’abri permet aussi :

L’alarme

Pour être en conformité avec la législation relative à la sécurité des piscines, l’alarme que vous choisirez devra impérativement répondre à la NF P90-307.

Il en existe 2 sortes :

  • l’alarme immergée (à poser sur la paroi de la piscine ou sur la margelle) est un système visuellement discret mais qui ne vous prévient d’une chute/immersion que lorsque celle-ci a déjà eu lieu.
  • L’alarme périmétrique (bornes à installer autour de la piscine et reliées entre elles grâce à des rayons infrarouges) sonne dès lors qu’un individu pénètre dans la zone délimitée par celle-ci, vous laissant davantage de temps pour intervenir et ainsi éviter l’accident grave (cas de noyade chez les jeunes enfants entre autres).

L’un ou l’autre des produits cités précédemment peut venir en complément d’un autre système de sécurité.

La couverture PRIMA

Comme les autres couvertures, la PRIMA répond à la NF P90-308.

Stockée en bout de piscine, en accordéon dans un coffre indépendant de la piscine, la couverture roule sur les plages pour fermer hermétiquement le bassin et faire barrière aux salissures et autres pollutions extérieures.

Disponible en 8 couleurs, vous trouverez à coup sûr le modèle qui saura sublimer votre piscine et son environnement proche.

Ce système de couverture permet de couvrir tout type de bassins, des formes les plus basiques comme les rectangulaires aux formes libres les plus complexes comme les haricots, les piscines ovales ou « lazy ».

C’est aussi l’un des rares systèmes avec l’abri à pouvoir couvrir et sécuriser les bassins à débordement.

En bref

Pour être conformes à la norme, les produits dits de confection (filets, bâches opaques, volet, bâches à barres, etc.) sont réalisés sur-mesure et selon un relevé de côtes précis de votre bassin.

Concernant les piscines hors-sol, si elles ne sont pas soumises à la réglementation relative à la sécurité des piscines, cela ne signifie pas pour autant qu’elles ne représentent aucun danger pour les jeunes enfants. Ne laissez jamais vos enfants s’approcher d’un point d’eau en votre absence.

Il est important de bien choisir son système de sécurité si on veut s’assurer une certaine tranquillité d’esprit.

Parmi les différents produits présentés, vous en trouverez sûrement un qui saura correspondre à vos attentes en matière de sécurité, prix et protection de vos proches, les plus petits comme les plus grands.